Airs de Paris Index du Forum

Retour à l'accueil - Connexion - Groupes d'utilisateurs - S'enregistrerProfilRechercher - Liste des Membres - Se connecter pour vérifier ses messages privés - FAQ

Bibliographie sélective

Le rire de Joyce

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Airs de Paris Index du Forum -> Archives, mythes, symboles, monuments
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Lionel Dax



Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 12

MessagePosté le: Mardi 27 Février 2007, 22:53    Sujet du message: Le rire de Joyce Répondre en citant

Lettre de James Joyce à Mrs John Stanislaus Joyce
20 mars 1903, Grand Hôtel Corneille, Paris.

Chère Maman,

(…)
Aujourd’hui j’ai descendu le boulevard Saint-Michel en riant et en chantant tout seul sans un souci au monde parce que je savais que j’allais dîner – mon premier dîner (à proprement parler) depuis trois jours. Voilà qui montre bien quels idiots nous sommes tous. J’ai envoyé mon compte rendu du livre de Lady Gregory il y a une semaine. J’ignore si Longworth l’a publié tel quel : c’était très dur. J’écrirai un de ces jours à lady gregory. J’envoie les deux autres comptes rendus en même temps que cette lettre. Je ne me suis pas rasé et n’ai pas l’intention de le faire. Lorsque le Speaker me paiera je prendrai un bain. J’ai répondu à la lettre du père Ghezzi et j’écrirai lundi à Tante Joséphine. Tous les dimanches je m’efforce d’aller à la campagne. Dimanche dernier je me suis promené dans les bois de Clamart que j’ai traversés jusqu’à Sèvres, d’où je suis rentré en bateau.
Je travaille tous les jours à la Bibliothèque nationale et tous les soirs à la Bibliothèque Sainte-Geneviève. J’assiste souvent aux vêpres à Notre-Dame ou à Saint-Germain-l’Auxerrois. Je ne vais jamais au théâtre – faute d’argent. Je n’ai pas les moyens non plus d’acheter des livres. Synge qui est venu pour placer ses œuvres m’a donné sa pièce à lire – une pièce que doit monter l’Irish Literary Theatre. Je l’ai critiquée : Synge prétend que j’ai l’esprit de Spinoza (Spinoza était un grand philosophe juif) je suis plongé en ce moment jusqu’au cou dans la Métaphysique d’Aristote et ne lis que lui et Ben Jonson (auteur de chansons et de pièces). Gogarty m’a écrit il y a un ou deux jours et m’a rapporté une phrase de John Eglinton (Stannie t’expliquera qui il est) « Il y a quelque chose de sublime dans la solitude de Joyce ».
Mon volume de chansons paraîtra au printemps 1907. Ma première comédie environ cinq ans plus tard. Mon Esthétique cinq ans après. (Voilà qui doit t’intéresser !) Yeats (qui est impressionnable) a déclaré qu’il ne me connaissait pas depuis longtemps, mais que pendant ce temps j’avais ri bruyamment en entendant les noms de Balzac, Swinburne, etc. J’ai plus d’une fois, semé le trouble dans tout un café par mon rire. Un jour, à Dublin, une vieille femme m’a menacé de son parapluie – je riais si fort. Advienne que pourra, je déjeunerai demain. Tu me feras grand plaisir si tu m’écris ce que tu penses de moi. Je lirai ta lettre avec anxiété.

JIM »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Airs de Paris Index du Forum -> Archives, mythes, symboles, monuments Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tous droits réservés aux auteurs des textes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com